Location saisonnière

Les pièges en location saisonnière

Location de vacances: comment éviter les pièges

 

Une location inexistant au milieu d’un champs d’herbes desséchées. Une vue imprenable sur le mur du voisin qui cache un magnifique soleil d’été. Ou encore sur les poubelles qui masquent le doux parfum de lavande au réveil. Un logement vétuste sans confort prêt à s’effondrer.

Chaque année on voit des reportages sur nos chaînes télévisées  ou des vacanciers sont spolier de leurs vacances en famille.

 

Comment éviter les mauvaises surprises

 

Vous n’êtes pas à l’abris d’une annonce mensongère. Ici je ne vous promet pas la recette miracle mais je vais vous donner les principales pistes qui m’ont servies lors de locations.

 

1  Vérifier l’annonce

Trop de fautes d’orthographes, ne cherchez pas à y répondre. Trop de fautes d’orthographes c’est souvent l’oeuvre de fraudeurs. Comme une mauvaise syntaxe qui vient d’une traduction anglais français de Google traduct.

Un prix trop alléchant permet aux personnes malhonnêtes d’attirer un maximum de personnes en un minimum de temps avant de disparaître.

Certaines annonces sont répétées plusieurs fois avec juste le lieu qui change.

Les coordonnées du bailleur doivent être  présentes. Obligatoire sur toute annonce diffusée par voie électronique (pas de numéro de téléphone à fuir).

 

2 Appeler

Évitez de répondre par mail ou par SMS.

Effectivement mieux vaut appeler le bailleur pour avoir les renseignements désirés. Cela vous permettra de voir si la personne a fournie un numéro de téléphone valide, si la personne est hésitante, sait répondre à vos questions, connait le secteur ou le bien se situe.

Même si sur l’annonce vous avez un grand nombre d’information sur la location reposez certaines questions pour voir la cohérence avec l’annonce.

Demandez des informations supplémentaires, d’autres photos et l’adresse exacte du logement (vérifiable avec google maps).

Un exemple personnel en tant que bailleur d’un appartement à Le Barcarès, un locataire m’a appelé plus d’une dizaines de fois. Souhaitant des renseignements que la plus part du temps je lui avais déjà donnés sur l’appartement et sa situation mais çà lui a permis d’être rassuré.

De plus tout bailleur doit répondre à vos questions.

 

3 Le paiement

L’arnaque consiste à demander un virement à l’étranger par le biais d’un mandat cash, Western Union ou Moneygram. Donc à fuir absolument que se soit pour une location saisonnière ou pour toute autre chose.

Bien souvent un étranger louant un bien en France le louera à des personnes dans son pays ou le mettra dans une agence.

Ne versez pas plus de 30% d’acompte au moment de la réservation même si il n’y a pas de texte de loi qui défini clairement ce que un propriétaire peut demander. Si on vous demande plus passez votre chemin.

Préférez les arrhes à un acompte car pour tout désistement vous perdiez juste vos arrhes. A contrario pour un acompte le propriétaire peut vous demander de payer l’intégralité des sommes dues.

 

4 Les équipements

Demandez des informations sur les équipements dans le logement.

On est  content d’avoir trouvé sa villégiature de vacances mais que ça serait dommage d’avoir une coquille vide.

Un logement doit avoir un minimum d’équipement et en grande partie visible sur les photos supplémentaires que vous demanderez.

A savoir qu’il n’y a pas de liste légale sur la location saisonnière comme dans la location meublée.

Dans la section « Notre location » vous pourrez voir ce que je propose dans mon logement à Le Barcarès à titre d’exemple.

De plus certains bailleurs laissent du consommable dans les placards ou frigo (huile, vinaigre, café, une boisson, …), un petit plus qui fait la différence.

 

5 Le bail

A ce que l’on pourrait croire un bail écrit est obligatoire en location saisonnière « exemple de bail« .

Celui-ci doit comporter les informations suivantes:

-Civilité et coordonnée des 2 parties

-Information sur le logement

-La date et la durée du contrat

-Les conditions financières

-Les conditions générales de location

-En annexe un dossier des diagnostics techniques (plomb, amiante)

Donc le bail ne vous permettra pas d’éviter les mauvaises surprises mais il vous permettra de vous prévenir contre la majorité des arnaques.